Selon l'étude menée par le projet PMA 2020, seulement 26% des femmes et filles au Burkina Faso indiquent qu’elles ont tout ce dont elles ont besoin pour prendre soin de leurs menstrues.

  • Selon la même source, 65% des femmes rapportent avoir utilisé les torchons ou les chiffons comme leur matériel principal pour la gestion de l'hygiène menstruelle.
  • D’après l’UNICEF, une jeune Africaine sur dix reste à la maison pendant ses règles, car elle ne peut pas se procurer des serviettes hygiéniques jetables, avec pour conséquence des absences répétées pouvant entraîner un abandon précoce scolaire.
  • Selon une étude du même organisme, "L’hygiène menstruelle dans les écoles de deux pays francophones d’Afrique de l’Ouest", il y a de sérieux défis auxquels il faut répondre afin que la bonne gestion de l’hygiène menstruelle devienne une réalité dans les écoles du Burkina Faso et du Niger".

Parmi les recommandations faites à l’issue de cette étude, il a été recommandé la production locale de SERVIETTES HYGIÉNIQUES ACCESSIBLES ET ÉCOLOGIQUES.

C’est en réponse à ce besoin d'hygiène des femmes et des filles, que Palobdé Service a entrepris la fabrication de serviettes hygiéniques lavables dénommées "Palobdé" en langue nationale mooré qui signifie "ça ne se jette pas". Environ 30 femmes et jeunes filles ont recu des kits Palobde dans le but de tester l’efficacité du produit.

 

Palobdé serviettePalobdé serviette 1